Thierry Illouz, romancier et auteur de théâtre, fait partie des jeunes auteurs révélès par le Festival d'Avignon.
En juillet 2000, dans le cadre de Texte nu, Charles Berling offrait, Cour du Musée Calvet, une lecture de la première pièce de Thierry Illouz : J'ai tout, pièce en un acte qui campe le délire d'un homme dont l'univers social et affectif s'effondre mais qui dénie magistralement cette réalité en s'offrant la représentation fantasmatique de sa puissance.


En février 2001, Thierry Illouz publiait chez Fayard : L'ombre allongée.